DE L’OR NOIR POUR PÂQUES

Pourquoi avons-nous quitté le Soleil, les plages et l’océan pour le froid, la pluie et les montagnes ?  Plusieurs bonnes raisons : visite d’Inhotim, Semaine sainte à Ouro Preto et découverte des montagnes du Minas Gerais.

145 km à vélo du 25 mars au 2 avril 2013 ~ TOTAL : 8 152 km
Caravelas (Bahia) → bus pour Brumadinho (Minas Gerais) → Ouro Preto (Minas Gerais)
Par Bertrand de TERRA TRIBUTA

1-Nous-Inhatim-Bahia-Bresil©TerraTributa (2)

Inhotim – Instituto de Arte Contemporânea e Jardim Botânico est un endroit unique au Brésil. Rien de moins que 21 galeries d’art contemporain, plus de 500 œuvres venant de 97 artistes issus de 30 pays différents, le tout dans un jardin botanique regroupant 4 500 espèces natives et exotiques. Bref, une journée complète est à peine suffisante pour faire le tour de ce site incroyable de 100 hectares, proche de la ville de Brumadinho. Pour en savoir plus : Inhotim (site en portugais).

Sans grande motivation, nous quittons Brumadinho dans la grisaille, la pluie et le froid. Nous avons perdu le Soleil et plus de 15 degrés en quelques heures d’autobus. Dès le début, le rythme est donné par les montées et descentes qui nous coupent les jambes. Un peu plus loin, nous arrivons au pied de la Serra da Piedade : plus de 600 mètres de dénivelé positif sur une distance de 6 km. Proche du sommet, le conducteur d’une voiture 4×4 nous aperçoit en train de pousser de peine et de misère nos vélos. Pour la deuxième fois de tout notre voyage, nous acceptons d’embarquer nos vélos dans une voiture. À ce jour, 8 km de caronas – de lift en anglicisme du Québec. Le lendemain, nous apercevons enfin Ouro Preto aux creux des montagnes à plus de 1 100 mètres d’altitude. Cette cité coloniale est née à la suite de la fièvre de l’or au début du XVIIIe siècle. L’origine de son nom provient de la découverte d’un métal noir, ouro preto – or noir en français, dans une rivière des environs.

Vanessa et moi aimons particulièrement découvrir les traditions et la culture d’un pays. Au Brésil, nous sommes servis ! Lors de la Semana Santa, la ville d’Ouro Preto vibre au rythme de magnifiques célébrations. Dans la nuit précédant le dimanche de Pâques, plusieurs bénévoles réalisent, sur les rues pavées abruptes, des œuvres avec de la sciure. Un spectacle qui mérite bien de se lever à 1h30 du matin… Un peu plus tard en matinée, la procession parcourt les trois kilomètres de tapis colorés.

Semaine sainte à Ouro Preto

Semaine sainte à Ouro Preto


Pour la première fois depuis plusieurs jours, le soleil apparaît pour mon plus grand plaisir. Je peux enfin prendre des photos avec ma lumière préférée ! Pour cela, il a fallu tout de même pédaler de nouveau six kilomètres de montées…

Pour la première fois depuis plusieurs jours, le Soleil apparaît, pour mon plus grand bonheur. Je peux enfin prendre des photos avec ma lumière préférée ! Pour cela, il a fallu tout de même pédaler de nouveau six kilomètres de montée…


6-Humains-Hotes-Republique-DNA-Ouro-Preto-Minas-Gerais-Bresil©TerraTributa (1)

De gauche à droite : Philip (Foka) – Pedro (Kuko) – Arlo Ni (Valita) – Leandro (Suicida)


Pour la première fois depuis 10 mois, nous découvrons l’existence de républiques d’étudiants universitaires. La ville d’Ouro Preto en abrite plus de 300 ! Notre hôte Warmshower, Philip Borja Surniche habite dans la République DNA Deus Nos Acuda. Certaines républiques sont uniquement masculines d’autres féminines. Nous recevons, une fois de plus, un chaleureux accueil. Merci beaucoup à la République DNA !

Publicités